Pierre, comme beaucoup d’aidants, doit prendre en charge les tâches administratives concernant ses parents.

Chaque jour, il essaie malgré tout d’aider sa mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer, à conserver un peu de son autonomie.

Il sollicite la mémoire de Suzanne en regardant, par exemple, les albums-photos de la famille. Reconnaître l’identité des personnes, évoquer les anciens souvenirs, stimule ses fonctions cognitives et procure un sentiment d’apaisement à Suzanne, en l’ancrant dans son présent.

C’est un moment de partage qui la valorise et lui redonne confiance.
Une activité qui permet d’oublier, pour un temps, la maladie.