De nombreux aidants ont tendance à se négliger eux mêmes.

Jean-Paul passe tous ses après-midis auprès de son compagnon Robert, atteint de la maladie d’Alzheimer. Depuis un an et demi, c’est l’hospitalisation de son conjoint qui rythme sa vie.

Pour pouvoir continuer à faire face dans cette période difficile, Jean-Paul a décidé de se faire aider. Régulièrement, il pousse la porte d’un centre de santé, où il participe à des groupes de parole, pratique la sophrologie, et surtout bénéficie d’entretiens individuels avec une psychologue. Cet accompagnement thérapeutique a permis à Jean-Paul d’accepter la maladie de son conjoint ainsi que son quotidien.

N’oubliez pas, prendre soin de soi est essentiel lorsque l’on est aidant. Vous trouverez les bons contacts en consultant votre CLIC.