Josiane, voisine et amie de Jacqueline, est encore plus proche d’elle depuis son amputation.

Constatant que son domicile n’était pas adapté à sa perte de mobilité, elle lui a conseillé d’améliorer son confort, notamment en sécurisant sa salle de bain.

Ainsi Pauline, coordinatrice gérontologique du CLIC de sa municipalité, l’a accompagnée pour mettre en place un plan de financement. Au vu de ses ressources, les travaux effectués chez Jacqueline seront pris en charge à hauteur de 35% et une douche adaptée remplacera l’ancienne baignoire.

Les organismes d’états ou paritaires peuvent conseiller et même prendre en charge une partie des travaux des personnes dépendantes. Pour en savoir plus, contactez le CLIC le plus proche de chez vous ou votre caisse de retraite complémentaire.