Glossaire
voir Allocation Adulte Handicapé
Mesures d'adaptation et d'aménagement de l'espace social destinées à en faciliter l'accès aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. Ces mesures concernent la voirie urbaine, les transports publics, toutes installations neuves de locaux ouverts au public, les immeubles d'habitations...
Solution d’accueil de courte durée d’une personne dépendante ou malade permettant à l’aidant à réaliser des activités pendant que son proche est accueilli et dispose d’un accompagnement professionnel personnalisé. Durant cette période de répit pour l’aidant, le plan d’aide est analysé et peut être révisé.
Structure spécialisée à qui l'on peut confier une personne en perte d'autonomie ou dépendante pendant quelques heures à une journée entière (le plus souvent 9h-17h) La majorité des établissements est spécialisé dans l'accueil des patients atteints de maladie d'Alzheimer ou de pathologie apparentée.
C’est un mode d’hébergement à temps partiel destiné à des personnes vivant à domicile. Il leur permet de bénéficier des services de la maison de retraite, en particulier pour l’accomplissement des actes de la vie quotidienne. L’accueil de nuit favorise ainsi le maintien à domicile de personnes ayant une perte d’autonomie. Il permet également aux aidants de la personne accueillie la nuit de profiter de moments de répit.
possibilité pour une personne âgée ou handicapée d’être hébergée, à titre payant, dans une famille autre que la sienne. Ce dispositif est de la compétence exclusive du Conseil Général qui délivre un agrément pour l’accueil de une à trois personnes maximum.
relève du même cadre juridique que l’accueil familial. Il concerne des familles recrutées et rémunérées par un établissement public hospitalier pour accueillir à leur domicile une personne adulte, sans lien de parenté, atteinte de troubles mentaux.
neurotransmetteur chimique assurant la transmission de l’influx nerveux (en déficit dans la Maladie d’Alzheimer)
sensations auditives (sifflements, bourdonnements...) qui ne sont pas causées par un bruit extérieur
Ensemble des moyens, dispositifs législatifs ou réglementaires et des actions visant à aider les personnes ou les groupes les plus fragiles à mieux vivre, à acquérir ou à préserver leur autonomie et à s'adapter au milieu social environnant.
travaux ou aménagements permettant de continuer à vivre à domicile (voir fiche)
réseau associatif de services à la personne à domicile.. Fondé en 1945, il intervient de la naissance à la fin de vie, dans quatre domaines : autonomie, services de confort à domicile, famille et santé.
pôle qui met en œuvre la politique régionale de santé, en coordination avec les partenaires et en tenant compte des spécificités de la région. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace.
grille qui permet d’évaluer le niveau de dépendance physique ou psychique d’une personne. Cette évaluation est nécessaire pour l’attribution de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) et la fixation de son montant. Cette grille nationale d’évaluation, utilisée par l'ensemble des acteurs sociaux, permet de répartir les degrés de dépendance en six groupes (GIR : Groupes Iso Ressources) correspondant à des besoins d'aides et des soins
est la fédération du régime de retraite des cadres du secteur privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture. Elle a pour missions de coordonner et de contrôler les institutions de retraite des cadres, de centraliser les résultats statistiques, financiers et de réaliser les prévisions.
perte de la capacité à identifier les messages de l’environnement : o agnosie visuelle : la personne ne reconnait pas ce qu’elle voit o agnosie tactile : la personne ne peut identifier ce qu’elle touche o agnosie olfactive : les odeurs ne sont pas reconnues o agnosie auditive : impossibilité d’identifier les sons
personne qualifiée, ayant reçu une formation spécifique (aide ménagère, auxiliaire familiale, auxiliaire de vie, etc.) qui intervient chez une personne dont l’état de santé empêche d’assurer seule certaines tâches de la vie quotidienne. Généralement employée par un Centre de Coordination de l’Action Sociale (CCAS) ou une association elle n’a pas vocation à soigner mais à aider les personnes. (voir fiche « différents types de services »)
ensemble des actions ou mesures dirigées vers les proches qui prennent en charge des personnes dépendantes ou malades afin de les soulager ou réduire la charge de l’accompagnement. Leurs modalités sont diverses : aides directes (mise à disposition de professionnels, aides financières, solutions de répit, etc.) ainsi que des programmes d’information et de formation, des soutiens psychologiques individuels ou en groupe.
professionnel venant à domicile pour sécuriser ou aider une personne dépendante tout ou partie de la nuit. Les visites peuvent être programmées ou effectuées en urgence (voir fiche).
« C’est une personne non professionnelle qui vient en aide, à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non et peut prendre plusieurs formes, notamment : nursing, soins, accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, démarches administratives, coordination, vigilance permanente, soutien psychologique, communication, activités domestiques… » ». Source : Charte européenne de l’aidant familial, Coface 2007 ,
Voir fiche « être salarié de son proche »
tous les intervenants bénévoles qui aident de manière occasionnelle ou irrégulière la personne malade et/ou sa famille (membre familial, voisin, ami..). L’action est complémentaire à celle des professionnels et de l’aidant principal.
l’ensemble des professionnels intervenant auprès de la personne. au domicile, en établissement d’hébergement ou dans les centres hospitaliers. Ce sont les, aides à domicile, auxiliaires de vie, aides médico-psychologiques, masseurs kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, animateurs, assistants sociaux, etc.

Lorsque l’on paye un loyer ou rembourse un prêt pour sa résidence principale, et si les ressources sont modestes, il est possible de bénéficier de l’une des trois aides au logement suivantes : l’aide personnalisée au logement (Apl), l’allocation de logement familiale (Alf) ou l’allocation de logement sociale (Als).

Elles ne sont pas cumulables. L’ordre de priorité est le suivant : Apl, Alf, Als

Apl

L’aide personnalisée au logement est destinée à toute personne :

  • locataire d’un logement neuf ou ancien qui a fait l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’État fixant, entre autres, l’évolution du loyer, la durée du bail, les conditions d’entretien et les normes de confort ;
  • accédant à la propriété ou déjà propriétaire, ayant contracté un prêt d’accession sociale (Pas), un prêt aidé à l’accession à la propriété (Pap) ou encore un prêt conventionné (Pc) pour l’acquisition d’un logement neuf ou ancien, avec ou sans améliorations, l’agrandissement ou l’aménagement du logement.

Alf

L’allocation de logement à caractère familial concerne les personnes qui n’entrent pas dans le champ d’application de l’Apl et qui :

  • ont des enfants (nés ou à naître) ou certaines autres personnes à charge ;
  • ou forment un ménage marié depuis moins de 5 ans, le mariage ayant eu lieu avant les 40 ans de chacun des conjoints.

Als

L’allocation de logement à caractère social s’adresse à ceux qui ne peuvent bénéficier ni de l’Apl, ni de l’Alf.

auxiliaire de santé qui, sous la responsabilité de l’infirmier(ère) et en collaboration avec lui (elle), assure les soins d’hygiène, de confort, accompagne les malades dans leurs déplacements et a également un rôle de soutien et d’écoute.
professionnel qui accompagne des personnes handicapées ou dépendantes au quotidien. Rôle d’éveil, d’encouragement et de soutien de la communication et de l’expression verbale. L’AMP peut aider dans les actes du quotidien (toilette, stimulation de la mémoire...). Ce professionnel intervient au sein d’une équipe dans les établissements où des personnes ont besoin d’une présence et d’un accompagnement du fait de leur handicap ou de leur dépendance.
intervenant au domicile pour effectuer certaines tâches matérielles du quotidien, accompagner lors de sorties proches du domicile. L’aide-ménagère n'est pas habilitée à pratiquer des soins. La demande peut être formulée auprès des services de la mairie, au Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) ou auprès d'une association de maintien à domicile

Ensemble des prestations sociales versées aux personnes en situation de pauvreté qui a pour objectif de répondre aux besoins primordiaux de celles-ci. On distingue l'aide sociale légale qui comprend les versements de l'État et des organismes du service public et auxquels ont droit des personnes, si elles répondent aux critères de ressource, et l'aide sociale facultative qui ne constitue pas un droit automatique. L’Aide Sociale relève de la compétence du département (ex : Aide sociale à l'enfance), de l'État (Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale : CHRS) ou de la commune (Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS),).

Concernant l'aide sociale légale, les critères de ressources (minima légaux) sont fixés par l'État, et les collectivités ont capacité à dépasser le montant de ces prestations mais ne peuvent en aucune façon les réduire en deçà du minimum fixé par l'État

maladie qui nécessite des soins prolongés et traitements particulièrement coûteux. Elle donne droit à l’exonération du ticket modérateur pour tous les actes en rapport avec elle (prise en charge à 100% des dépenses).
Compensation financière à destination des aidants familiaux visant à indemniser en partie la perte de salaire lors de l'accompagnement d'un proche en fin de vie. Cette allocation est soumise à certaines conditions et son versement est d'une durée limitée.
qualifie les soins ou traitements réalisables en hôpital de jour, chez un praticien libéral ou à domicile. Les soins sont effectués dans la journée et le patient rejoint son domicile le jour même.
prestation destinée à assurer un minimum de ressources aux personnes handicapées. Les surcoûts de toute nature liés au handicap relèvent d’autres prestations telles que la prestation de compensation du handicap. C'est une allocation subsidiaire : les avantages d'invalidité, d’accident du travail ou de vieillesse, au sens large du terme, doivent être sollicités en priorité à l'AAH.
Affection neuro-dégénérative (perte des neurones) du cerveau. Elle altère progressivement et de manière irréversible les fonctions cognitives : mémoire, raisonnement, jugement, langage, etc. (voir fiche « panorama des pathologies »)
site internet de l’Assurance maladie.
perte partielle ou totale de la mémoire permanente ou transitoire qui peut être d'origine organique (résultant de lésions cérébrales comme une tumeur, un traumatisme crânien, une maladie neurologique…) ou fonctionnelle (troubles psychologiques comme le stress post-traumatique, une maladie psychiatrique).
Voir Aide Médico-Psychologique
établissement public qui a pour vocation d’améliorer à la fois la situation des salariés et l’efficacité des entreprises. Elle aide notamment les entreprises à développer des projets innovants touchant au travail.
établissement public qui a pour mission notamment l’amélioration du parc de logements privés. Ses axes prioritaires sont la lutte contre l'habitat dégradé des plus modestes, la précarité énergétique et la prise en compte des besoins d'adaptation liés à la perte d'autonomie.
établissement public administratif en charge de promouvoir le développement et la qualité du secteur des services à la personne.
Créée à la demande du Ministère de la Santé et de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, l’association contribue à faciliter le retour et le maintien à domicile de toute personne malade nécessitant un dispositif médical d’aide à la vie
Aide financière à destination des personnes de plus de 60 ans, en perte d’autonomie et nécessitant une aide pour les actes essentiels de la vie (déplacements, toilette, etc.) à domicile ou en établissement. Son montant dépend de l’évaluation du niveau de dépendance à travers la grille AGGIR et des revenus du bénéficiaire. (voir fiche)
trouble d’une personne caractérisée par une indifférence ou une absence d’émotion ou de désir.
Association des Paralysés de France
Trouble du langage dû à une lésion cérébrale. Cela se traduit par une incapacité ou des difficultés à parler, à lire ou à écrire.
Difficulté à réaliser des gestes, en l’absence d’atteinte motrice, sensitive ou de trouble intellectuel. Ceci est dû à une lésion cérébrale localisée.
Assistance Publique - Hôpitaux de Paris a en charge les services publics de santé en région parisienne.
Le syndrome d’apnée du sommeil se traduit par des pauses respiratoires répétées tout au long de la nuit, le plus souvent causées par une obstruction des voies aériennes supérieures. Sa fréquence augmente avec l’âge. Il s’accompagne d’une somnolence diurne, d’où une surmortalité par accidents de la route, de troubles de l’attention et de la mémoire et d’un risque accru de pathologies cardio-vasculaires (infarctus, accident vasculaire cérébral, etc.).
est la Fédération du régime de retraite complémentaire de l’ensemble des salariés du secteur privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture, cadres compris.. Elle a pour missions d’informer, de coordonner et de contrôler les institutions Arrco, de centraliser les résultats statistiques, financiers et de réaliser les prévisions.
Voir Agence Régionale de Santé
alternative à l’hospitalisation, elle regroupe l’ensemble des services qui permettent aux patients de suivre les traitements à domicile de façon sécurisée et en gardant ses repères de vie. L’AMD est prise en charge par l’assurance maladie. Le maintien à domicile concerne toutes les personnes confrontées à une perte partielle ou totale de leur autonomie pour une durée plus ou moins longue, suite à une maladie ou à un accident. Pour en bénéficier il convient d’en faire la demande à sa caisse d’assurance maladie sous la forme d’une entente préalable établie par son médecin. Le prestataire chargé de fournir les matériels de soins effectuera les démarches administratives après de la caisse de maladie pour la mise en place du tiers-payant. Sont également remboursés les éventuels soins infirmiers et médicaux.
travailleur social - couramment appelée “assistante sociale” - qui a pour mission d’aider les personnes en difficultés. On peut le (la) rencontrer au sein des services sociaux des mairies, des caisses d’allocations familiales ou des caisses de retraites. Des informations ou conseils sont donnés afin de régler des problèmes liés au grand âge (droits, accueil, allocations, constitution de dossiers, etc.) ou pour résoudre toute autre difficulté sociale.
Contrat d’assurance prévoyant le versement de prestations sous forme de rente ou de capital en cas de perte d’autonomie. (voir fiche)
Capacités d’une personne à ne pas être dépendante d’autrui. Ce terme se réfère à « la capacité qu’a un individu de se gouverner lui-même » (Le Petit Robert) et à l’ensemble des habiletés permettant à une personne de s’administrer et de subvenir à ses besoins personnels.
professionnel qui aide une personne malade, âgée, dépendante ou en perte d'autonomie dans les actions de la vie quotidienne.
L’accident vasculaire cérébral (AVC) désigne l’obstruction ou la rupture d’un vaisseau transportant le sang dans le cerveau. Il en résulte un manque d’apport d’oxygène mettant en danger le fonctionnement d’une ou plusieurs zones du cerveau.
Concept venu du Québec qui propose la garde à domicile de personne dépendante par des professionnels et/ou des bénévoles 24 h/24 permettant à l’aidant de s’absenter quelques jours sans que son proche ne soit désorienté dans ses repères de vie. Il rencontre en France des difficultés législatives pour le mettre en place dans les mêmes conditions (même intervenant 24 heures / 24 pendant une à deux semaines consécutives)
Evaluation clinique des fonctions cognitives (voir cognition) permettant de dépister, entre autre, une maladie neurodégénérative. Elle comprend un entretien et la passation de tests
Centre d'Activités Naturelles Tirées d'Occupations Utiles. C’est une petite unité qui prend en charge des personnes âgées présentant des symptômes évolués de maladie d'Alzheimer. Le CANTOU organise un véritable projet de vie autour de la personne malade.
voir Cognition

Elle est délivrée, sur demande, à toute personne :

  • dont le taux d'incapacité permanente est au moins de 80 %,
  • ou qui est bénéficiaire d'une pension d'invalidité classée en 3ème catégorie par la Sécurité sociale.Elle offre une priorité d'accès aux places assises dans les transports en commun et les salles d'attente, des avantages fiscaux et des réductions tarifaires de transports (trains, avions ...).
Centre Communal (ou Intercommunaux) d’Action Sociale : Etablissement public administratif d’information des personnes sur leurs droits et aides. Pour les personnes âgées, il indique les services disponibles localement en matière d’animation, d’aides ménagères et auxiliaires de vie, portage de repas, soins à domicile, associations d’entraide, hébergement temporaire, etc. et peut instruire les demandes de prises en charge des prestations sociales. (voir fiche)
consultation organisée dans un centre hospitalo-universitaire (CHU). Les CMRR reçoivent, à la demande des médecins de ville ou des consultations mémoire, des personnes dont les troubles nécessitent une expertise approfondie. Ces centres animent le réseau régional des consultations mémoire et mènent des travaux de recherche dans ce domaine.
Les Institutions de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO développent pour leurs affiliés des actions de secours ou d’assistance. Elles s’investissent également dans la prévention au sein des Centres de prévention qu’elles gèrent et financent. Des spécialistes de l’avance en âge (médecin, psychologue, travailleur social) reçoivent les retraités et ayants droit pour réaliser un bilan de santé global et, en fonction des besoins, leur proposent des « parcours de prévention » individualisés: accès à des conférences, ateliers divers ou groupe de parole. Pour bénéficier de ce parcours, s’adresser à son Institution de retraite.
Les centres de santé de l’assurance maladie proposent un examen de santé gratuit tous les 5 ans pour tous les assurés sociaux du régime général, y compris les fonctionnaires, et leurs ayants droit à partir de 6 ans. Il comporte une série de mesures biomédicales et de tests (analyse de sang et d’urines, électrocardiogramme, vision, audition, capacité respiratoire, etc.), complétés par un examen clinique effectué par un médecin.
dispositif permettant de rémunérer une aide à domicile et de simplifier les démarches administratives liées à son emploi. Les Chèques Emploi Service Universel sont délivrés par les banques ou caisses d'épargne. L'adhésion au Chèque Emploi Service Universel est gratuite. La banque ne facture pas de frais pour ce service ; si l’on n'utilise pas de chèque, il n'y a rien à payer, il ne s'agit pas d'un abonnement. A noter que l’emploi d’une aide à domicile peut donner lieu à des avantages fiscaux notamment lors de l’emploi du CESU.
Les Centres d’Information et de Coordination de l’Action Sociale créés par l’ARRCO (Association des Régimes de Retraite Complémentaire) et présents dans chaque département sont destinés à informer et conseiller les salariés en activité ou au chômage sur leurs droits à la retraite
regroupe des associations intervenant dans le champ de la santé à partir des approches complémentaires de personnes malades et handicapées, de personnes âgées et retraitées, de consommateurs et de familles.
Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique : Lieu d'accueil, d’orientation, d'information, de coordination et de services destiné aux personnes âgées et à leurs proches. Les conseillers ont pour rôle de discerner les besoins de la personne, répondre à ses questions, l'informer sur ses droits, l'orienter vers les structures compétentes et l'accompagner dans l'instruction de dossier Le CLIC favorise une collaboration entre les différents professionnels intervenant auprès des personnes âgées. (voir fiche)
établissements proposant une offre de soins prise en charge par la sécurité sociale à toute personne en souffrance psychique. Le CMP est pluridisciplinaire et regroupe des médecins psychiatres, psychologues, infirmières, assistants sociaux, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes et éducateurs spécialisés. Il assure généralement des consultations, visites à domicile ou encore des soins infirmiers. Il existe des CMP pour adultes et pour enfants.
instance administrative consultative qui permet la participation des retraités et personnes âgées à l’élaboration et la mise en œuvre de la politique de solidarité nationale les concernant. Depuis sa création, le CNRPA anime le réseau des COmités DEpartementaux des Retraités et des Personnes Agées (CODERPA)
Caisse Nationale Assurance Vieillesse
établissement public chargé de financer les aides en faveur des personnes âgées dépendantes et des personnes handicapées, d’assurer une mission d’expertise, d’information et d’animation pour suivre la qualité du service rendu aux personnes.
Ensemble des fonctions qui correspondent à la mémoire, aux activités perceptives et motrices, au langage et à l’organisation de la pensée.
mise à disposition d’un jeune, d’une partie du logement d’une personne âgée en contrepartie de services rendus ou d’une participation financière.
syndrome se caractérisant par un trouble de la conscience. Le début est marqué par l'apparition brutale d'un trouble comportemental traduisant une rupture avec l'état antérieur ; le patient est envahi d'un sentiment d'étrangeté, d'une anxiété, devient irritable et insomniaque. A la phase d’état, les éléments essentiels sont l'association d'un trouble de la vigilance, de troubles perceptifs, d'une désorientation temporo-spatiale et d'une altération globale des fonctions cognitives. Le patient est incapable d'appréhender pleinement l'environnement. Le pronostic vital étant engagé, cet état nécessite une hospitalisation d’urgence afin de rechercher une cause médicale et de mettre en place un traitement adapté.

permet de s’occuper d’un proche en situation de handicap ou en perte d’autonomie importante. Non rémunéré, il est de 3 mois, renouvelable, sans excéder la durée d’un an pour l’ensemble de la carrière professionnelle.

Ce congé s’adresse aux salariés qui souhaitent suspendre leur contrat de travail pour s’occuper d’un proche présentant un handicap ou une perte d’autonomie d’une particulière gravité. Dès lors que les conditions sont remplies, ce congé, non rémunéré, est de droit pour le salarié qui en fait la demande.

Il existe d’autres congés ouverts aux salariés pour s’occuper d’un proche malade ou handicapé : le congé de présence parentale, réservé aux parents d’enfants gravement malades, handicapés ou accidentés, lorsque leur état nécessite la présence d’une personne à leur côté ; le congé de solidarité familiale, destiné aux salariés qui cessent ou réduisent temporairement leur activité professionnelle pour s’occuper d’un proche souffrant d’une pathologie mettant en jeu le pronostic vital ou qui se trouve en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable.

il est un lieu d’échange et d’expression sur toutes les questions intéressant le fonctionnement de l’établissement dans lequel est accueilli l’usager. Il est également un lieu d’écoute, ayant notamment pour vocation de favoriser la participation des usagers. Il convient aussi de souligner que le conseil est une instance collégiale qui fonctionne de manière démocratique (voir fiche « vie quotidienne en maison de retraite »).
(ou document individuel de prise en charge) : document établi lors de l'admission et remis à chaque résident (ou son représentant légal) au plus tard dans les 15 jours qui suivent l'admission. Le contrat doit être signé dans le mois suivant l'admission. Il mentionne notamment la durée et le coût du séjour, les prestations fournies, les soins dispensés.
mesure de protection juridique intermédiaire des personnes susceptibles d’accomplir des actes pouvant leur être préjudiciables. Cette protection est destinée aux personnes qui, sans être hors d'état d'agir elles-mêmes, ont besoin d'être assistées, conseillées ou contrôlées dans les actes de la vie civile. La curatelle n'est prononcée que s'il est établi que la mesure de sauvegarde de justice serait une protection insuffisante. Il existe plusieurs degrés de curatelle. Son degré de protection est inférieur à celui d'une tutelle. La personne sous curatelle est assistée par un curateur désigné par le juge des tutelles (voir fiche).
La section de cure médicale est une unité de la résidence de retraite destinée à l'hébergement et à la surveillance médicale de pensionnaires ayant perdu la capacité d'effectuer seuls les actes de la vie quotidienne. Le coût de l'hébergement est à la charge du résidant, le forfait soin est pris en charge par l'Assurance Maladie.

réduction importante des capacités cognitives (cf glossaire cognition) qui retentit sur la vie d'un individu et entraîne une perte d'autonomie.

Le terme de démence, en médecine, est un terme technique qui ne doit pas être confondu avec une autre signification (celle du langage courant). Les démences sont synonymes de neuro-dégénérescences. Elles sont définies comme un affaiblissement psychique profond, global et progressif qui altère les fonctions intellectuelles fondamentales, les conduites sociales, la personnalité et la raison.

Incapacité partielle ou totale pour une personne à effectuer sans aide les activités de la vie (physiques, psychiques ou sociales) et de s’adapter à son environnement. On distingue les actes élémentaires de la vie courante (se laver, se nourrir, se déplacer, etc.) et tout ce qu’il est indispensable de pouvoir faire pour être en mesure de continuer à se gouverner soi-même. La dépendance se mesure sur la base d'une grille nationale nommée « grille AGGIR » (Autonomie Gérontologie, Groupe Iso Ressource). (voir fiche « information et vieillissement : évolution de la dépendance »)
Trouble de l'humeur engendrant une perte de motivation, d'envie et d'estime de soi. Il est accompagné souvent d'anxiété ou d'angoisse, de fatigue et de tristesse.
Le diabète est une maladie chronique incurable causée par une carence ou un défaut d'utilisation de l'insuline entraînant un excès de sucre dans le sang. Produite par le pancréas, l’insuline est une hormone qui permet au glucose (sucre) contenu dans les aliments d'être utilisé par les cellules du corps humain. On distingue le diabète de type 1 qui peut se manifester tôt dans l’enfance (et requiert obligatoirement un traitement par insuline) et le diabète de type 2 qui apparaît plus tardivement, en général après 40 ans.
modalité d’accès à la formation offerte aux salariés, à leur initiative et avec l’accord de leur employeur, qui correspond à l’ l’acquisition d’un crédit d’heures (20 heures par an cumulables jusqu’à 120 h sur 6 ans, sauf disposition d’une convention ou d’un accord collectif interprofessionnel, de branche ou d’entreprise prévoyant une durée supérieure).
mesures permettant à toute personne d’indiquer sa volonté quant à la prise en charge médicale de sa fin de vie, si elle devenait alors inconsciente. (Voir fiche)
Des maisons de retraite adoptent des systèmes anti-fugue qui permettent de prévenir le personnel soignant dès qu’un patient fragilisé (maladie de type Alzheimer par exemple) franchit la limite d'une zone déterminée. Ces dispositifs prennent le plus souvent la forme d'un bracelet ou d'un badge intégré au vêtement couplé à un système de détection fixé au niveau d'une issue (porte, ascenseur).
Trouble de la vision caractérisé par une atteinte dégénérative des cellules de la macula, petite région au centre de la rétine. Son symptôme le plus handicapant est la perte progressive de la vision centrale. Elle débute après 50 ans. On estime qu'il y a plus d'un million de personnes touchées par cette maladie en France.
ensemble des techniques de l'électronique, d'automatisme, de l'informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes de la maison (chauffage, volets roulants, porte de garage, portail d'entrée, prises électriques, etc.). La domotique vise à apporter des solutions techniques pour répondre aux besoins de confort (gestion d'énergie, optimisation de l'éclairage et du chauffage), de sécurité (alarme) et de communication (commandes à distance, signaux visuels ou sonores, etc.) que l'on peut retrouver dans les maisons, les lieux publics, etc.
neurotransmetteur chargé de transmettre des informations entre les neurones. Elle intervient dans le contrôle des mouvements. Son déficit se retrouve dans la maladie de Parkinson.
Etude par ultra sons des vaisseaux sanguins et de leur débit.
processus de renforcement des capacités d’un malade et/ou de son entourage à prendre en charge l’affection (souvent chronique) qui le touche, par des actions intégrées au projet de soins, lui permettant une plus large autonomie par l’appropriation de savoirs et de compétences (initiation ou modification de traitement, etc

Un établissement est qualifié d’EHPAD lorsqu'il a signé une convention avec le Conseil Général et l’Assurance Maladie lui donnant le droit d’héberger des personnes âgées dépendantes. Certains établissements n’ont pas encore signé ce type de convention mais répondent aux critères d’EHPAD et peuvent, en conséquence, recevoir la qualification d’« établissement médicalisé ».

Un établissement est réputé médicalisé lorsqu’il a la capacité de faire face à la dégradation de l’état de santé et à la perte d’autonomie des résidents. Il n'y pas de médecin salarié qui soigne les résidents. Le médecin coordonnateur, qui est salarié à temps partiel, ne fait pas de soin sur place, sauf urgence ; il assure la coordination. Ce sont les médecins libéraux qui soignent les résidents. Les urgences sont assurées par le système de garde de ville et les appels au 15 /18 /112. La réglementation en vigueur dans ce type d'établissement impose la présence d'une aide soignante dans l'équipe effectuant le service de nuit

investigation menée par un travailleur social pour recueillir des éléments sur une situation sociale et éclairer la décision des services administratifs (aide financière, logement, etc.).
étude des facteurs environnementaux ou individuels liés à l’apparition et à l’évolution des maladies
Il s’agit de professionnels du soins d’accompagnement et de réhabilitation (ergothérapeutes, psychomotriciens, assistants en gérontologie) qui interviennent à domicile, afin de favoriser le maintien et la stimulation des capacités restantes, l’adaptation de l’environnement, l’apprentissage de stratégies de compensation et l’amélioration de la relation patient-aidant. Ces équipes s'adressent aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées, diagnostiquées à un stade précoce. (voir fiche « Services de Soins Infirmiers à Domicile »).
l’ergothérapie est une profession de santé évaluant et traitant les personnes afin de préserver et développer leur indépendance et leur autonomie dans leur environnement quotidien et social. Dans la plupart des cas, les ergothérapeutes travaillent en collaboration avec des masseurs-kinésithérapeutes, des orthophonistes, des physiothérapeutes, des psychomotriciens, des médecins, des infirmiers, des psychologues et des travailleurs sociaux.
nécrose cutanée douloureuse due à une compression des tissus entre les os (du dos, du bassin…) et une surface dure (matelas, fauteuil…). L'immobilisation et la dénutrition sont deux facteurs aggravants
échelle d’auto-évaluation de la douleur utilisée pour mesurer le ressenti des patients dans les situations de douleurs aigues ou chroniques. Cet outil se présente sous forme d’une réglette graduée.
elle permet de définir les services et aides financières à mettre en œuvre lorsqu’une personne devient dépendante. (voir fiche « évaluation de la dépendance »
L’évaluation gériatrique standardisée est une méthode de diagnostic multidimensionnelle et interdisciplinaire, dont le but est de déterminer les capacités fonctionnelles, psychologiques et médicales d’une personne âgée fragile, dans le but de développer un plan de soins coordonné et intégré, et un suivi à long terme (Rubenstein, 1995)
L’accueil familial chez des particuliers à titre onéreux constitue une solution de prise en charge intermédiaire pour des personnes âgées qui ne peuvent plus vivre à leur domicile et qui ne souhaitent pas vivre en établissement. L’accueillant familial doit être agréé par le Président du Conseil Général et passer un contrat avec la personne accueillie.
substances présentes dans les végétaux qui font partie des glucides. Elles agissent sur la régulation du transit, de la glycémie, de la cholestérolémie. Les recommandations de consommation sont de 25 à 30 g par jour.
structure d’hébergement accueillant des personnes âgées valides ou autonomes dans des petits logements indépendants aménagés (salle de bain adaptée, système de téléalarme ...) et propose des services collectifs (restauration, blanchissage, infirmerie, surveillance, etc.). L’Hébergement est à la charge des locataires.
professionnel dont la mission est d’assurer auprès d’une personne handicapée ou momentanément isolée, une présence de jour et/ou de nuit et une aide à domicile évitant un placement ou hospitalisation en solution d’urgence
système permettant à une personne dépendante de garder sa liberté tout en étant localisable si elle s’égare (voir fiche « géo-localisation et téléphone mobile »).
La gérontologie correspond à l'étude du phénomène de vieillissement chez l'être humain ainsi que de ses conditions de vie. Elle n'est pas spécifique à la médecine et concerne la sociologie, l’économie, épidémiologie. La gérontologie consiste à effectuer des recherches dans divers domaines pour comprendre quelles sont les causes des différentes modifications que subit l'organisme en prenant de l'âge et quelles en sont ses conséquences
Médecin spécialiste des personnes âgées
spécialité de médecine concernant les personnes âgées nécessitant une approche globale car ses domaines d’intervention sont multiples : prévention, affections physiques, mentales, fonctionnelles et sociales, survenue de handicaps, fin de vie.
affection liée à une augmentation de la pression intraoculaire pouvant léser le nerf optique, réduire le champ visuel et diminuer l’acuité visuelle. Il touche environ 1% de la population âgée de plus de 40 ans.
Faculté permettant de reconnaître, par l'un des sens (toucher, vue, etc.), la forme d'un objet, de se le représenter et d'en saisir la signification.

degrés de la dépendance repartis en six groupes,

  • GIR 1 : personnes qui ont perdu leur autonomie mentale, corporelle, locomotrice et sociale, qui nécessitent une présence indispensable et continue d'intervenants. Dans ce groupe se trouvent les personnes en fin de vie.
  • GIR 2 : personnes qui sont confinées au lit ou au fauteuil dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et qui nécessitent une prise en charge pour les actes de la vie courante, qui ont des fonctions mentales altérées mais qui ont conservé leurs capacités locomotrices.
  • GIR 3 : personnes ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice mais qui nécessitent quotidiennement et plusieurs fois par jours, des aides pour leur autonomie corporelle. De plus, la majorité d'entre elles n'assurent plus l'hygiène de l'élimination.
  • GIR 4 : personnes qui n'assument plus seules leurs transferts mais qui une fois levées peuvent se déplacer à l'intérieur du logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette et l'habillage. Le plus souvent elles s'alimentent seules; qui n'ont pas de problèmes locomoteurs mais qu'il faut aider pour les activités corporelles ainsi que les repas.
  • GIR 5 : personnes qui assurent seules leurs déplacements à l'intérieur de leur logement, s'alimentent et s'habillent seules mais qui nécessitent néanmoins une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.
  • GIR 6 : personnes qui n'ont pas perdu leur autonomie pour les actes de la vie courante
groupe qui rassemble plusieurs personnes, patients ou aidants. Ils sont animés par des psychologues et des professionnels autour d'un thème prédéfini afin de permettre l'expression de conflits, de souffrances et éventuellement de réflexions sur les moyens de les résoudre. Ces réunions sont un soutien très utile à l’aidant qui peut échanger, dans un lieu neutre, des informations et expériences évitant ainsi une solution de repli voire d’isolement (Cafés des aidants, bistrots mémoire, etc...)
lieux de vie ouverts sur l’extérieur qui permet de rester dans un domicile adapté au cœur d’une commune (voir fiche)
autorité publique qui contribue à la qualité du système de santé. Elle exerce ses missions dans l'évaluation des produits de santé, des pratiques professionnelles, de l’organisation des soins et de la santé publique. Elle élabore des recommandations sur les stratégies de prise en charge.
formule d’hébergement en résidence de retraite qui permet de faire face à une difficulté passagère et de retrouver ensuite son domicile. Cet accueil peut se programmer (séjour de répit, découverte d’un établissement..) ou être organisé lorsque le maintien à domicile est ponctuellement compromis (défaillance momentanée de l’aide à domicile ou autre situation particulière)
L'hémiplégie est une paralysie complète ou partielle affectant une moitié du corps. Elle est due à une lésion des centres moteurs cérébraux, plus rarement à une interruption de la conduction nerveuse au niveau de la moelle épinière.
structure en milieu hospitalier qui permet de réaliser en une journée un bilan complet afin d’évaluer les troubles, poser un diagnostic, proposer ou ajuster un traitement.
alternative au séjour en milieu hospitalier classique qui permet d'assurer des soins médicaux et paramédicaux au domicile du patient (voir fiche)
centre de recherche. En réunissant en un même lieu malades, médecins et chercheurs, l’objectif de l’ICM est de permettre la mise au point rapide de traitements pour les lésions du système nerveux afin de les appliquer aux patients dans les meilleurs délais.

Réduction partielle ou totale pour une personne de la capacité d'accomplir une activité ou d’exercer un rôle, en raison de difficultés physiques, sensorielles, intellectuelles, ou psychiques, résultant d'accidents, de déficiences ou de troubles divers.

Il existe aussi l'incapacité juridique qui conduit à demander une tutelle, une curatelle ou une sauvegarde de justice destinées l'une comme l'autre à protéger la personne et à l'assister dans la valorisation de ses droits.

stade d'incapacité le plus important par mise sous tutelle. La personne est représentée dans tous les actes de la vie courante par un tuteur (personne ou organisme)
établissement public chargé de mettre en œuvre les politiques de santé publique en matière de prévention et d’éducation pour la santé, fixées par le gouvernement, participe à la gestion des situations urgentes ou exceptionnelles aux conséquences sanitaires collectives et à la formation à l’éducation pour la santé.
établissement public à caractère scientifique et technologique français spécialisé dans la recherche médicale ou d’évaluation des études épidémiologies ou santé publique.
Impossibilité permanente d’exercer certaines activités professionnelles à la suite d’une affection ou d’un accident. Elle est évaluée par un expert afin de déterminer les indemnités que doit percevoir la personne concernée.
Imagerie par Résonance Magnétique nucléaire
Juge dépendant du Tribunal de Grande Instance. il décide de la mise sous tutelle ou curatelle d’une personne âgée vulnérable.
: professionnel de santé dont l’intervention auprès des personnes âgées est souvent essentielle car elle tend à préserver ou restaurer l’autonomie en faisant appel à diverses techniques : massages, gymnastique médicale, etc.
voir USLD (unité de soins longue durée) L'unité de long séjour ou de soins de longue durée dépend de l'hôpital et prend en charge des personnes âgées dépendantes, ayant besoin d'une surveillance médicale continue. Les services de long séjour accueillent des personnes âgées dont l'état de santé ne permet pas l'entrée en résidence de retraite, même médicalisée.
Etablissement médico-social d'accueil pour adultes gravement handicapés qui assurent hébergement, soins médicaux et para-médicaux, soins d'entretien, maternage et activités de vie sociale.
maladies-apparentees
petites structures accueillant des personnes autonomes ou très légèrement dépendantes en logement privatif avec espaces de vie collectifs. Il n’y a pas de personnel médical, mais un personnel entourant présent en permanence. Permet de d’accueillir en long séjour ou en court séjour de repos à la campagne.
Guichet d’accès aux droits et prestations prévus pour les personnes handicapées. Sous la responsabilité du département, il exerce une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens aux handicaps.

Publique : elle dépend du secteur public, soit sous l’autorité du Centre d’action sociale, soit de l’assistance publique, soit d’un centre hospitalier. Son tarif dépend du Conseil général du département. Il est possible de recevoir une aide sociale pour en régler les frais. Elle peut accueillir les personnes dépendantes et valides.

Privée : elle appartient à une caisse de retraite, une mutuelle, un groupe hospitalier, une fondation ou une association. Il est rarement possible de recevoir une aide sociale pour en régler les frais Elle peut accueillir les personnes valides ou semi-valides.

Médicalisée : elle est conventionnée par la DDASS et comprend un médecin coordonnateur et une équipe médicale complète avec infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de vie, orthophonistes, kinésithérapeutes. Ce type d’établissement est indiqué pour les personnes âgées dépendantes ou en perte d’autonomie progressive et nécessitant un environnement adapté à leur handicap ainsi qu’une surveillance médicale à tout instant. Elle peut accueillir des personnes souffrant de maladies apparentées Alzheimer.

EHPAD (voir ce mot) :

EHPAD spécialisé Alzheimer : établissement habilité à accueillir les personnes les plus désorientées avec une équipe médicale spécialement formée. Il propose des soins et des animations adaptés au suivi des personnes souffrantes ainsi que des dispositifs contre les chutes et les fugues. Les espaces y sont confinés pour assurer la sécurité des patients.

Petites unités de vie (voir ce mot) :

Unités de vie type CANTOU : petite structure autonome ou bien située au sein de l’EHPAD. Elle accueille une vingtaine de personnes souffrant de troubles du comportement ainsi que des personnes souffrant de maladies apparentées Alzheimer.

Maison d’accueil voir ce mot (marpa)

Maison d’accueil (mapa)

Foyer-logement (voir ce mot) :

Résidence Service (voir ce mot) :

Maisons pour l’Autonomie et l’Intégration des malades Alzheimer (MAIA) : Lieux destinés à coordonner la prise en charge des personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer et des personnes âgées en perte d’autonomie. Ces structures proposent un espace d’accueil, d’écoute et d’évaluation pluridisciplinaire pour le malade et pour ses proches (soutien, formation de l’aidant). L’objectif est de simplifier les parcours et de renforcer l’articulation des intervenants des champs sanitaire, social et médico-social autour de la personne en perte d’autonomie fonctionnelle et de ses aidants.

Il s'agit d'une personne placée sous un régime de protection juridique par décision du juge (curatelle, tutelle, …).
procédure qui permet à une personne de désigner à l’avance ceux qui veilleront sur elle si ses facultés devaient décliner (voir fiche)
Les maladies apparentées sont des maladies qui vont présenter les mêmes types de symptômes que la maladie d’Alzheimer mais dont le mécanisme, les manifestations et le traitement différent. Les dégénérescences fronto-temporales, la maladie à corps de Lewy, la démence vasculaire sont les plus fréquentes. (francealzheimer.org)
maladies dont la prévalence (nombre de cas) est faible, entre 1/1000 et 1/200 000 selon les définitions nationales. La grande majorité des maladies rares (environ 80 %) sont d'origine génétique. Souvent, les malades en souffrent toute leur vie (même si certains symptômes peuvent n’être présents qu'à certains stades de l'évolution de la maladie).
maladies pour lesquelles on ne dispose d'aucun traitement efficace ; les traitements proposés pour ces pathologies se limitent à en diminuer les symptômes et, de fait, de nombreuses maladies rares sont aussi orphelines (mais on peut considérer que certaines maladies à forte prévalence mais pour lesquelles il n'existe pas de traitement, comme la maladie d'Alzheimer, sont orphelines sans être rares).
manoeuvre d'urgence permettant d'expulser mécaniquement un corps étranger des voies respiratoires. Elle consiste à comprimer brusquement la cage thoracique par le bas et permet de sauver la vie de la personne qui suffoque. Cette méthode doit être exclusivement employée sur des personnes en état d'asphyxie : lorsque la circulation de l'air est totalement interrompue et que la victime ne peut plus tousser.
voir Maison d’Accueil (Rurale) Pour Personnes Agées
voir Maison départementale des personnes handicapées
l’entreprise a la possibilité de soutenir des projets associatifs et de bénéficier ainsi d’avantages fiscaux supplémentaires. Les collaborateurs peuvent offrir leur savoir-faire professionnels ou personnels à des causes d’intérêt général, sur leur temps de travail et sans aucune perte de rémunération. (voir fiche innovation)
au sein d’un établissement pour personnes âgées, il a des compétences en gériatrie et peut exercer une activité libérale par ailleurs. Il assure les relations avec les prestataires de soins extérieurs à l’établissement et dirige l'équipe soignante de l’établissement. Il veille à la prise en charge gériatrique optimale des résidents de la maison de retraite où il exerce. Avec l’équipe soignante, il détermine les priorités des soins, assure la formation gériatrique continue du personnel et donne son avis sur les admissions.
Processus de construction ou de reconstruction au service des familles pour préserver les liens familiaux et éviter les conflits en cas de crise ou d'événement majeur. La médiation aide les familles à rétablir un dialogue et trouver des solutions (voir fiche « mieux vivre ma relation avec mon proche : médiation ».
Lorsque les facultés mentales ou corporelles sont reconnues altérées par une maladie, une infirmité ou un affaiblissement dû à l’âge, il est pourvu aux intérêts de la personne par l’un des régimes de protection (tutelle - curatelle - la sauvegarde de justice). (voir fiche « à quoi servent les mesures de protection juridique »).
Aide versée aux personnes âgées ne disposant pas de ressources suffisantes, retraite ou autres revenus annexes.

Mini Mental Status ou test de Folstein. Il explore différents champs de la cognition et permet de suivre l’évolution de la maladie d’Alzheimer.

Le test consiste en une série de questions réparties en six catégories permettant d’évaluer les capacités d'orientation dans le temps et dans l'espace, d'apprentissage et de transcription des informations, d'attention et de calcul, de rappel des informations et de rétention mnésique, de langage et d'identification, de praxie constructive (c'est-à-dire la capacité d'organiser une série de mouvements dans un but précis).

voir « soins de suite et de réadaptation – SSR »
discipline scientifique et clinique qui étudie les fonctions mentales en rapport avec les structures cérébrales au moyen d’observations menées auprès de patients présentant des lésions cérébrales accidentelles, congénitales ou chirurgicales. Elle étudie les lésions du cerveau et ses conséquences sur la mémoire : perte de certaines capacités, alors que d'autres restent intactes.
Les neurones sont les principales cellules du système nerveux. Ils sont responsables de la réception et de la transmission des messages nerveux situés dans le cerveau ou la moelle épinière.
Ces techniques concernent principalement l'informatique, l'audiovisuel, les multimédias, l'Internet et les télécommunications permettant aux utilisateurs de communiquer, d'accéder aux sources d'information, de stocker, de manipuler, de produire et de transmettre l'information sous toutes les formes (texte, document, musique, son, image, vidéo, interface graphique interactive). Ses usages ne cessent de s'étendre : télémédecine, gestion de multiples bases de données, robotique, aide aux handicapés. Ces techniques de compensation du handicap ou de la dépendance. tendent à prendre une place croissante dans la vie humaine.
ensemble des soins destinés à éviter ou à limiter les complications que risque d’entraîner une maladie prolongée ou invalidante. Ces soins concernent essentiellement l’hygiène corporelle, la prévention des escarres et la surveillance alimentaire.
institution spécialisée de l'Organisation des Nations unies (ONU) pour la santé publique. Cette organisation dépend directement du Conseil économique et social des Nations unies et son siège se situe à Genève. Elle a pour objectif d'amener les peuples au niveau de santé le plus élevé possible, en la définissant comme « un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ».
obligation légale de fournir à un membre proche de sa famille (ascendants, descendants et entre époux) dans le besoin l’aide matérielle indispensable pour vivre notamment nourriture, logement, vêtements.
Union d'organismes de prévoyance dans le but de protéger la famille face aux risques de la vie dans le cadre de contrats collectifs d’entreprise et d’accords professionnels.
serveur d'informations en accès libre sur les maladies rares et les maladies orphelines. Son objectif est l'amélioration de la prise en charge et du traitement des maladies rares, quelles qu’en soit l'origine (génétique, auto-immune ou infectieuse). Orphanet offre des services adaptés aux besoins des malades et de leur famille, des professionnels de santé et des chercheurs, des associations et des industriels.
auxiliaire médical chargé d’évaluer et de rééduquer les troubles de la voix, de la parole et du langage qui, chez les personnes âgées, peuvent être consécutifs à des atteintes cérébrales, des surdités, des amnésies.
pathologie dégénérative du tissu osseux entraînant une fragilité osseuse et une augmentation du risque de fracture. L'ostéoporose intervient lorsque le capital osseux d'une personne devient trop faible ou que la perte osseuse est trop rapide. La densité minérale osseuse est estimée grâce à un examen radiologique, l’ostéodensitométrie.
oxygène liquide ou gazeuse qui permet de rétablir ou maintenir le taux d’oxygène dans le sang d’un malade.
réseau associatif national, présent dans les départements, au service des personnes et de leur habitat. Il accompagne dans la réalisation des projets d’amélioration de l’habitat. Les Pact Arim sont les mettre d’œuvre de l’ANAH.
(Paris Accompagnement Mobilité) : service public de transport collectif destiné aux personnes handicapées afin de faciliter leurs déplacements à Paris et en Ile de France.

La maladie de Parkinson est une affection neurodégénérative chronique, lentement évolutive, d'origine le plus souvent inconnue. . Le diagnostic peut être fait en présence de deux au moins des trois symptômes suivants:

  • la lenteur du mouvement (bradykinésie)
  • un tremblement au repos de la main et/ou du pied unilatéral
  • la raideur (hypertonie)

personne tiers désignée par un patient pendant une hospitalisation et faire le lien avec l’équipe médicale (voir fiche) Cette notion a été crée initialement pour favoriser le consentement des personnes hors d'état de s'exprimer, Ce rôle a été étendu dans la loi à deux missions :

  • accompagner à sa demande le patient dans des démarches de santé, y compris les consultations médicales, dans le but de l'aider à mieux comprendre ce qui s'est passé lors de ces démarches ;
  • transmettre les volontés du patient qui serait devenu hors d'état de s'exprimer (en raison de coma ou de démence par exemple) à l'équipe médicale.

En aucun cas, cette personne de confiance ne peut décider à la place du malade ou avoir accès aux informations le concernant (dossier).

forme d’accueil de résidents dans un milieu de vie à proximité de leur lieu de vie antérieur. Cet accueil propose des espaces collectifs favorisant les rencontres et le choix du mode de vie pour la préservation de l’autonomie. Il assure la continuité des soins et accompagnement les résidents jusqu’au terme de leur vie. Deux catégories : les domiciles collectifs (type MARPA) et les appartements d’accueil (avec espaces privatifs ne permettant pas de vivre en autonomie).
voir Prestation de compensation du Handicap
Mesure prise à propos d'une personne jugée provisoirement diminuée physiquement ou psychiquement, la confiant à un service ou à une structure d'accueil, de traitement ou de protection (famille ou institution) pour une durée déterminée.
dispositif de conseils, d’aides financière et matérielle. A partir de la situation et d’une fragilité, un ensemble de services et de prestataires adaptés aux besoins est proposé par un évaluateur délégué par la CARSAT. Ces aides peuvent être diverses : aide à domicile pour les tâches du quotidien, portage de repas, téléalarme, aides techniques pour adapter le logement, participation à des ateliers de prévention des effets du vieillissement (mémoire, prévention des chutes ...).
Lancé par l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa, devenue ANSES), ce programme a pour objectif l’amélioration de l’état de santé de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition. Ce programme agit à plusieurs niveaux : industries, consommateurs, recherche.
Lieux d’accueil et d’information mis en place sur tout le territoire pour favoriser l’accès à l’information, simplifier les démarches quotidiennes et orienter rapidement vers les structures adéquates. Ils ont vocation à couvrir différents champs : petite enfance, médiation ou conseil familial prise en charge des ascendants (handicap et la perte d’autonomie, etc.).
Service permettant d’apporter des repas au domicile à des personnes handicapées, malades ou âgées qui ne peuvent les réaliser seules. Il peut intervenir en complément d’aides à domicile. (voir fiche)
geste de premiers secours à pratiquer en présence d'une personne inconsciente qui respire normalement et qui est couchée sur le dos. Cette technique sert à maintenir le passage de l'air jusqu'aux poumons. Pour ce faire, on place la victime sur le côté, en chien de fusil, en maintenant sa tête alignée dans l'axe du dos, la bouche ouverte.
Point Paris Emeraude à Paris uniquement (voir CLIC)
incapacité partielle à effectuer des mouvements coordonnés (dans le quotidien : maladresse, difficulté à écrire, lenteur extrême)
Perte progressive de l'audition liée à l'âge.
Trouble de la vision, lié à l’âge, qui se caractérise par une baisse de l’acuité visuelle de près.
aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées. Cette prestation couvre les aides humaines, aides matérielles (aménagement du logement et du véhicule) aides animalières. Il est possible de bénéficier de la PCH à domicile ou en établissement. Toute personne handicapée âgée d'au maximum 75 ans dont le handicap est survenu avant l'âge de 60 ans peut bénéficier de la PCH.
Actions visant à réduire l'impact des déterminants des maladies ou des problèmes de santé, à éviter la survenue des maladies ou des problèmes de santé, à arrêter leur progression ou à limiter leurs conséquences. Les mesures préventives peuvent consister en une intervention médicale, un contrôle de l'environnement, des mesures législatives, financières ou comportementales ou de l'éducation pour la santé
Actions visant à réduire la fréquence d'une maladie ou d'un problème de santé dans une population saine, par la diminution des causes et des facteurs de risque.
Actions visant à la détection et au traitement précoce d'une maladie ou d'un problème de santé. La prévention secondaire consiste à identifier la maladie ou le problème de santé à son stade le plus précoce et à appliquer un traitement rapide et efficace pour en circonscrire les conséquences néfastes.
Actions visant à réduire la progression et les complications de la maladie avérée ou d'un problème de santé. Elle consiste en mesures destinées à réduire les incapacités, les invalidités et les inconvénients et à améliorer la qualité de vie. La prévention tertiaire constitue un aspect important des soins médicaux et de réhabilitation. (Source : BDSP)
ensemble des actes et prestations définis pour le suivi médical d’un patient atteint d’une maladie grave et/ou chronique.
spécialiste dont la fonction est de faire fonctionner correctement ensemble le mental et le physique, de relier le psychisme aux mouvements (ex. troubles de l’orientation, du comportement...)
Ensemble des éléments qui vont agir sur les capacités motrices du sujet, et autour de leur développement, pour passer d'une activité purement réflexe, à une activité volontaire et maîtrisée par le sujet (des difficultés d’intégration du schéma corporel peuvent rendre les gestes imprécis et provoquer une gêne dans la vie quotidienne.
accompagnement psychologique, professionnel ou non, le plus souvent en entretiens en tête-à-tête, de personnes en situation de détresse morale ou en demande de soutien. La relation d'aide permet de mieux vivre une situation. Elle est définie comme la capacité que peut avoir un soignant à amener une personne en difficulté à mobiliser ses propres ressources plutôt que lui imposer des solutions. C'est un soin relationnel favorisé par des qualités ou attitudes non directives de l'accompagnant : l'empathie, l'écoute, la capacité à être en contact avec les sentiments ou pensées et le non jugement.
Pause permettant à l’aidant de se ressourcer par un moment de repos ou d’activités non contraintes. L’aidant peut parfois s’épuiser dans l’accompagnement d’un proche dépendant. (voir fiche)
réseau médical qui a pour objet de favoriser l'accès aux soins, la coordination, la continuité ou l'interdisciplinarité des prises en charge sanitaires, notamment de celles qui sont spécifiques à certaines populations, pathologies ou activités sanitaires. Ces réseaux assurent une prise en charge adaptée aux besoins de la personne tant sur le plan de l’éducation pour la santé, de la prévention, du diagnostic que des soins.
ensemble d'intervenants autour d'une personne âgée dépendante. C'est un véritable réseau de santé qui coordonne tous les acteurs sanitaires et sociaux intervenant régulièrement dans la vie et au domicile d'une personne âgée : professionnels de santé de ville (médecin traitant généraliste, infirmières, kinésithérapeutes …), professionnels de l'hôpital de proximité, des établissements de soins et d'hébergement du secteur, travailleurs sociaux de tous horizons (CCAS, équipe APA du Conseil général, Comité Locaux d'Information et de Coordination, associations d'aide à domicile…), services facilitant le maintien à domicile (services d'aide à domicile, téléassistance, portage de repas…), etc.
résidence avec services qui accueille des personnes âgées valides, semi valides ou handicapées, locataires ou propriétaires d’un logement indépendant. Elle propose des services collectifs (animation...), des espaces communs (salon, salle à manger ...) des services à la carte : gardiennage, blanchisserie, restauration, ménage.
Capacité à redémarrer une vie et de s’épanouir en surmontant un choc traumatique grave. Faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques.
organisation qui effectuent des prestations d’aide à la toilette, de ménage, d’accompagnement à des personnes fragilisées, dépendantes ou handicapées en dehors des actes de soins réalisés sur prescription médicale. Ces services permettent de préserver le maintien à domicile ainsi que des liens avec son entourage.
voir Service d’Accueil de Jour
centre de régulation médicale des urgences d'une région qui répond à la demande d'aide urgente en tout lieu aux victimes d'accidents ou d'affections soudaines en état critique (malaise, maladie). Le médecin régulateur du Samu régule les ressources de soins urgents dont il reçoit continuellement les disponibilités et oriente les patients vers les services les plus adaptés à leur cas.
Structure composée d'intervenants divers : psychologues, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, médecins, équipes sociales, assistantes sociales. Ces personnels ont des missions de suivi médical et social, de réinsertion sociale et professionnelle. Il s’agit de maintenir les personnes handicapées adultes dans leur milieu de vie, les accompagner temporairement ou au quotidien.
Mesure de justice pouvant être mise en place dans l’attente d’une décision de mise sous tutelle ou curatelle afin de protéger temporairement les intérêts d'une personne en perte d'autonomie ou si les facultés d’une personne ne sont que passagèrement altérées (par exemple à la suite d’un accident (voir fiche)
service d’accueil de personnes adultes dont le handicap ne permet pas l'accès à un travail adapté mais qui présentent une certaine autonomie dans les actes de la vie quotidienne. Le Service s'adresse à des personnes qui ne souhaitent pas être en structure d'hébergement. Les activités proposées visent à maintenir et développer les capacités et l'intégration sociale des personnes accueillies.
secteur de l’économie qui propose une gamme variée de services à domicile (assistance aux personnes âgées, handicapées, travaux ménagers, jardinage, etc.).
service de médecine qui dispense des soins de courte durée pour des malades âgés ou très âgés, à haut risque de dépendance physique , psychique ou sociale et qui ne relèvent pas de l’urgence d’un autre service spécialisé. Il permet une prise en charge globale par une équipe pluridisciplinaire spécialisée.
Unité d'hospitalisation pour convalescence, cure ou réadaptation. Le moyen séjour a pour mission principale l'hospitalisation pendant une durée limitée de personnes qui requièrent des soins continus, après la phase aiguë de la maladie ou d'une intervention chirurgicale. Sa prise en charge est celle qui s'applique à l'hôpital.
organisation qui intervient pour l’emploi d’une aide à domicile en permettant de déléguer certaines responsabilités administratives tout en étant employeur (voir fiche)
Structure employeur direct des intervenants à domicile. Le service prestataire effectue l’évaluation individuelle de la situation du bénéficiaire, encadre les équipes d’intervenants et assure la coordination des prestations qui sont facturées à la personne bénéficiaire. (voir fiche)
Service mobile d’Urgence et de Réanimation (voir SAMU)
Organisation qui assure, sur prescription médicale, les soins infirmiers et d’hygiène permettant de faciliter le retour à domicile après un séjour à l'hôpital ou d'éviter une hospitalisation. (voir fiche)
Autrefois dénommé Moyen Séjour hospitalier, il s'agit d'une unité d'hospitalisation pour convalescence, cure, ou réadaptation. Le moyen séjour a pour mission principale l'hospitalisation pendant une durée limitée de personnes qui requièrent des soins continus, après la phase aiguë de la maladie ou d'une intervention chirurgicale. Sa prise en charge est celle qui s'applique à l'hôpital. Les soins dépendent de la Sécurité Sociale, L'hébergement et les repas sont à la charge de la personne âgée ou de sa famille.
Soins médicaux prodigués aux patients au stade terminal d’une maladie destinés à diminuer ou éviter les conséquences pénibles d’une maladie sans agir sur sa cause. Ils permettent de soulager les douleurs et de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle. (voir fiche)
Aide au transport accompagné proposé par les caisses de retraite complémentaire par la remise de chèques services préfinancés pour faciliter les déplacements des personnes âgées et rompre l’isolement.
voir Service de soins infirmiers à domicile
voir Service de soins de suite et de réadaptation
Stimulation du cerveau permettant de lutter contre les troubles cognitifs.
filière (en développement) qui regroupera toutes les entreprises agissant pour les personnes âgées par la création de services personnalisés, de technologies pour l’autonomie. Ces biens et services se développeront fortement dans les prochaines années compte tenu du vieillissement de la population.
Tarification des établissements médicalisés décomposée en 3 parties comprenant les tarifs soins (pris en charge par l’assurance maladie), dépendance (prise en charge partielle par l’APA et les personnes âgées) et hébergement (pris en charge par les personnes).
Dispositif pour les personnes âgées isolées relié au réseau téléphonique permettant d'appeler à l'aide sans utiliser le téléphone. Un bouton déclencheur d'alarme est utilisé par la personne en difficultés afin d’être en relation avec un centre ou personnes chargés d’apporter des secours (voir fiche).
désigne une organisation du travail qui permet d'exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client grâce aux technologies de l'information et de la communication (Internet, téléphonie mobile, fax, etc.). Le télétravail peut s'effectuer depuis le domicile, un télé-centre ou de manière nomade (lieux de travail différents selon l'activité à réaliser) (voir fiche « dispositifs de conciliation des temps des aidants »).
la télésanté recouvre toutes les applications, sites, portails sur internet et qui sont, en tout ou partie, liés à la santé . Ce terme est plus large que celui de télémédecine (partie de la médecine qui utilise la transmission par télécommunications d’informations médicales et qui concerne le télédiagnostic, la télé expertise, la téléassistance et la télésurveillance).
thérapie brève, qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité. La TCC aide à progressivement dépasser les symptômes invalidants, tels que : les rites et vérifications, le stress, les évitements et les inhibitions, les réactions agressives, ou la détresse à l’origine de souffrance psychique.
mesure de protection juridique complète d’une personne dont les facultés mentales sont altérées par une maladie, une infirmité ou un affaiblissement lié à l’âge ou lorsque ses facultés corporelles sont altérées au point d’empêcher l’expression de sa volonté. Elle permet de déléguer les actes de gestion importants de vie à un tuteur qui l’accompagne ou la représente (voir fiche).
Association réunissant des personnes morales et relevant de la politique familiale. Les UDAF, fédérées au sein de l'Union nationale des associations familiales (UNAF), se voient confier le monopole de la représentation des familles. Elles sont chargées de promouvoir, de défendre et de représenter les intérêts des familles.
Voir Unité de Soins de longue Durée
Association qui accueille, soutient et informe les familles confrontées aux troubles psychiques d’un des leurs (présente dans toutes les régions).
Union Nationale de l’Aide, des soins et des services à domicile présente dans la majorité des départements.
Union Nationale (Régionale) des Associations Familiales (voir UDAF)
Petite structure d'accueil adaptée au sein d'hôpitaux ou d'EHPAD qui assure la prise en charge de malades dont l'état nécessite des soins particuliers par un personnel spécialisé (voir rubrique « maison de retraite / établissement hébergement »).
Service situé au sein d’un établissement hospitalier (anciens « services de long séjour ») qui accueille des personnes atteintes de pathologies lourdes nécessitant un encadrement médical permanent et de lourds soins médicaux.
Petites unités hébergeant jour et nuit une dizaine de personnes permettant la réalisation d’activités adaptées pour les résidents ayant des troubles sévères du comportement.
permet à toute personne – quels que soient son âge, son niveau d'études et son statut – de faire valider les acquis de son expérience professionnelle ou personnelle, pour obtenir une certification professionnelle (voir fiche « bilan de compétences »).
Véhicule pour Handicapés Physiques
regroupe un certain nombre de maisons indépendantes dans des petites communes rurales. Les logements sont aménagés pour être accessibles aux personnes à mobilité réduite.
regroupe un certain nombre de maisons indépendantes dans des petites communes rurales. Les logements sont aménagés pour être accessibles aux personnes à mobilité réduite.
ambulance pour patient pouvant voyager assis ou semi-couché sans surveillance spéciale mais devant être accompagné et aidé pour un transport.